Fancy-Guppy


 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les maladies courantes chez les poissons d'aquarium.

Aller en bas 
AuteurMessage
FANTAIL
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 724
Age : 76
Localisation : VILLE DE LAVAL- QUÉBEC- CANADA

MessageSujet: Les maladies courantes chez les poissons d'aquarium.   Sam 18 Aoû - 22:34

Les maladies courantes chez les poissons d'aquarium

Comme les autres animaux de compagnie, les poissons d’aquarium peuvent souffrir de maladies. Le stress causé par un milieu inadéquat, une mauvaise alimentation ou une contamination sont à l’origine de celles-ci. Voici les plus fréquentes.
Par Stéphane Plante, biologiste et aquariophile.

La maladie des points blancs
En présence de cette maladie, le corps du poisson se couvre de petits points blancs aux contours très nets, qui apparaissent d’abord sur les nageoires, puis recouvrent rapidement tout le corps du poisson, qui semble avoir été saupoudré de sel. Puisqu’il souffre de démangeaisons, le poisson se frotte sur les éléments du décor et nage sur place, en ondulant comme un serpent, les nageoires collées au corps. En l’absence de traitement, il finit par mourir.

La maladie est causée par le protozoaire cilié parasite Ichtyophthirius multifilis. Ce dernier laisse des points blancs sur le corps du poisson, puis nage librement dans l’eau à la recherche d’un nouvel hôte. Il s’attaque à l’épiderme et aux branchies. S’il ne trouve pas d’hôte en trois jours, il meurt. Puisque la chaleur élimine ce parasite, le traitement consiste à augmenter progressivement la température de l’eau et à la laisser à 28 oC pendant 10 jours. Ce traitement est possible avec des poissons qui peuvent supporter temporairement des températures élevées. Pour les autres espèces comme les danios, il faut utiliser desmédicaments à base de trypaflavine qu’on trouve en animalerie. La maladie des points blancs est latente chez beaucoup de poissons et apparaît lorsque les défenses immunitaires sont diminuées par le stress.

Le ver rouge du guppy (Callamanus)
Ce nématode parasite est un ver rond de la famille des ascaris et des oxyures, de couleur rougeâtre, et qui parasite l’intestin des guppys (bien que d’autres espèces y soient sensibles). Il s’attaque aux parois de l’intestin du poisson et consomme une partie de la nourriture qui s’y trouve. Le poisson parasité maigrit, car l’assimilation intestinale de la nourriture est perturbée.On peut aussi apercevoir des vers à l’anus du poisson, qui ont l’apparence de Les poissons Comme les autres animaux de compagnie, les poissons d’aquarium peuvent souffrir de maladies. Le stress causé par un milieu inadéquat, une mauvaise alimentation ou une contamination sont à l’origine de celles-ci. Voici les plus fréquentes. Par Stéphane Plante, biologiste et aquariophi le filaments mobiles rougeâtres. Les vers libèrent des oeufs dans l’eau et les larves sont directement ingérées par les poissons.Les oeufs libérés dans l’eau peuvent rester en dormance pendant trois semaines avant d’infester de nouveau les poissons. Dans les infestations plus avancées, les vers perforent l’intestin du poisson amaigri et peuvent même percer la peau. Le poisson passe par un stade de maigreur, suivi d’un gonflement abdominal important à la suite de l’infestation.Ces vers peuvent rapidement décimer un aquarium si on n’agit pas à temps.Les poissonsmalades ne doivent pas être isolés, et tout l’aquarium doit être traité avec du Capisol (1 ml / 15 l d’eau) ou avec de l’Aquaverm(16ml / 100 l d’eau). Il faut répéter le traitement trois semaines plus tard afin de s’assurer de détruire les vers provenant d’oeufs dormants.

Le ver des branchies (Dactylogyrus)
Ce ver s’attaque aux branchies des poissons et provoque une irritation et de l’enflure, perturbant ainsi l’absorption de l’oxygène. Les branchies attaquées par ce ver sécrètent beaucoup de mucus et le poisson a des démangeaisons, ce qui le porte à se frotter fréquemment sur le décor, provoquant des écorchures qui peuvent s’infecter à leur tour. Le poisson nage sur place et ondule comme un serpent, les nageoires collées au corps, il se tient près de la surface de l’eau, ne mange pas ou très peu et finit par mourir d’asphyxie. Ces vers sont très contagieux et un seul sujet malade peut rapidement infester tous ses congénères. L’aquarium doit être traité en entier avec un traitement très efficace, le Fenbendazole (Panacur, 200 mg / 100 l d’eau) pendant 24 heures. Si on soupçonne un nouveau poisson d’être atteint par ces vers,mais qu’il n’a pas encore été introduit dans l’aquarium, on peut lui donner un bain d’eau salée (2,5 g de sel / 100 ml d’eau) pendant 15 minutes, puis lemettre dans un bac de quarantaine. Il faudra répéter ce traitement jusqu’à la disparition totale des symptômes.

Les mycoses
Ces champignons parasites d’aspect blanchâtre et cotonneux s’attaquent à la bouche ou au corps du poisson à la suite d’une blessure dans une eau trop polluée ou dont la composition chimique (trop dure ou trop douce, trop acide ou trop alcaline) ne convient pas aux préférences du poisson. Des poissons vivant dans une eau inappropriée sont stressés et deviennent plus vulnérables aux maladies. En présence de mycoses, il faut remplacer 50 % du volume d’eau de l’aquarium par une eau mieux adaptée aux exigences du poisson et améliorer aussi son alimentation. Il faut traiter l’aquarium avec un médicament à base de vert de malachite.

La dégénérescence graisseuse du foie
Lorsqu’un poisson est nourri uniquement d’aliments trop riches comme les larves de chironomes et les enchytrées, son foie s’engorge dematières grasses et sa digestion est gravement perturbée. Le poisson perd l’appétit et maigrit de plus en plus. Il produit des excréments blanchâtres et devient amorphe. La maladie est curable si elle est traitée rapidement. Il faut supprimer les aliments trop riches et nourrir le poisson d’aliments secs, en très petites quantités. Le poisson retrouvera peu à peu l’appétit, et il faudra désormais le nourrir d’aliments variés, répartis en deux ou trois petits repas quotidiens. La nourriture doit être consommée dans les deux minutes suivant sa distribution et il ne doit y avoir aucuns restes.

L’inadaptation au milieu
Un poisson qui est plongé dans une eau chimiquement inappropriée présentera des symptômes de souffrance générale. Par exemple, lorsque des cichlidés africains, qui aiment une eau dure et alcaline, sont placés dans une eau douce et légèrement acide, ils ressentent un choc,même si l’acclimatation a été progressive. En effet, ces poissons présenteront un état de «non adaptation » à l’eau et auront des comportements de poissons parasités: nager sur place, onduler comme un serpent, coller les nageoires au corps, se frotter sur le décor, perdre l’appétit ou s’agiter à l’extrême. Vous devez connaître les caractéristiques chimiques de l’eau de votre aquarium et choisir des espèces adaptées.

La prévention des maladies
Le meilleur moyen de prévenir les maladies est de se procurer des poissons chez des éleveurs sérieux ou dans des animaleries très bien tenues et de bonne réputation.On peut facilement contacter des éleveurs en passant par des associations aquariophiles ou des forums aquariophiles. Par ailleurs, tout nouveau poisson (surtout celui que vous avez acheté dans une animalerie) devrait subir une quarantaine avant d’être placé dans l’aquarium.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.angelfire.com/tx/fantailindien/index.html
 
Les maladies courantes chez les poissons d'aquarium.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JEN AI MARRE DE MON AQUARIUM
» mon nouveau combattant : nouvelles photos du 19 sept
» un petit poisson, deux petits poissons s'aimaient d'amour tendre...
» Et un aquarium de 20 litres ?
» Un bassin en construction chez Tulipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fancy-Guppy :: Les activités :: Maladies-
Sauter vers: